Erreurs médicales

par Daniel Théau – voir la présentation vidéo par l’auteur

Collection : Les Carnets d’Hippocrate
N° IBSN : 978-2-490610-01-3
14,8 x 21 cm
160 pages
223g

18€00 TTC

disponible :

 

« Chaque médecin sait qu’il faut parfois se méfier des patients et de leur famille voire des confrères, mais le médecin, comme tout un chacun, a facilement tendance à oublier de se méfier de lui-même ».

 

Cet ouvrage pourra être très utile à tous les médecins mais particulièrement à ceux qui débutent leur carrière. Prévenir les erreurs médicales, tel est le fil rouge de cet exceptionnel et riche retour d’expériences.

 

Le Docteur THEAU est pédiatre. Il s’est installé en cabinet en 1972. Aujourd’hui, au terme d’une longue et riche expérience il décortique les risques d’erreurs médicales en cabinet privé, dans les établissements de santé. Sans jugement de valeur, il met en avant avec beaucoup d’humilité ses propres erreurs. Il s’appuie sur quelques études traitant de cette question, allant même jusqu’à évoquer les erreurs de la société elle-même, les clichés qu’il faut déconstruire. Il compare avec d’autres métiers comme la navigation maritime ou l’aéronautique. Il évoque les différences de cultures pouvant conduire à ses erreurs. Il détaille minutieusement les différents types d’erreurs, leurs possibles origines, les facteurs qui les favorisent, les réflexes dont il faut se méfier. L’expérience ne fait pas tout. Parfois même il faut se méfier de ses propres conditionnements. Il explique une fois l’erreur commise comment l’annoncer, par une écoute active et donne les clés d’une annonce humaniste, pleine d’humilité.

 

Seulement 6 % des médecins déclarent les évènements indésirables, tel est le chiffre qu’il révèle. Il explique les freins à ce manque de déclaration.

 

Il nourrit sa démonstration par de nombreux exemples, des situations où il conduit son lecteur à analyser les erreurs commises dans des situations médicales particulières. Les erreurs auxquelles risque d’exposer l’exercice de la médecine sont variables en nature et probabilité, selon les modalités d’exercice.

 

Ouvrage à lire et relire, sans modération !

INTRODUCTION7
I – RÉALITÉ ET IMPORTANCE DU PROBLÈME9
II – DÉFINITIONS, LIMITES13
   II-1 – Définitions13
   II-2 – Erreur, faute, aléa, événement indésirable lié aux Soins et DROIT15
III – MÉCANISMES À L’ORIGINE DES ERREURS19
IV – L’IRRATIONNEL DANS LA RELATION DE SOINS27
V – DÉCLARATION DES « EIS » ET PROBLÈME DE LA SOUS-DÉCLARATION33
   V-1 – Les systèmes de signalement33
   V-2 – Parallèle avec le problème de l’aéronautique35
   V-3 – Ce modèle de l’aéronautique est-il transposable à l’activité médicale ? 36
   V-4 – Comparaison avec le modèle de la navigation maritime37
   V-5 – Freins à la déclaration des événements indésirables38
VI – ANALYSE DES CIRCONSTANCES D’OCCURRENCE D’ERREURS MÉDICALES EN FONCTION DES MODES D’EXERCICE43
   VI-1 – La médecine de premier recours pour maladie43
   VI-2 – Médecine de la maladie au-delà du premier recours61
   VI-3 – Médecine de la santé, médecine préventive67
   VI-4 – Risques d’erreurs liés à certaines spécialités ou certains modes de délivrance de soins81
   VI-5 – Erreurs collectives, erreurs enseignées87
   VI-6 – Erreurs de politique de santé91
   VI-7 – Erreurs liées aux différences de culture entre soigné et soignant98
   VI-8 – Synthèse sur les différents types d’erreurs et leurs mécanismes100
VII – FACTEURS FAVORISANTS – CONTEXTE103
   VII-1 – Les facteurs favorisant les erreurs de prise de décision encore appelées erreurs de planification (y compris erreurs de diagnostic) 103
   VII-2 – Certaines caractéristiques de l’organisation sociale de l’exercice de la médecine sont probablement des facteurs favorisant les erreurs107
   VII-3 – Et pourtant, une erreur peut être à l’origine d’un progrès111
   VII-4 – Raisonnement statistique erroné ? 112
   VII-5 – Apports des recherches de Robert E. ULANOWICZ112
VIII – APRÈS QU’UNE ERREUR A ÉTÉ COMMISE ET IDENTIFIÉE117
   VIII-1 – Le patient (première victime) 117
   VIII-2 – Le soignant qui a commis l’erreur (seconde victime), ce qu’il peut ressentir, ce qu’il peut faire, comment l’aider ? 117
   VIII-3 – Gestion des situations de conflit générées par cette erreur121
   VIII-4 – Annonce et excuses122
IX – LE SOIGNANT QUI A COMMIS UNE ERREUR ET LA SOCIÉTÉ127
   IX-1 – Médecin savant, médecin magicien, médecin infaillible (?)127
   IX-2 – Plainte, désir de vengeance, conciliation, tribunal, assurances128
X – STRATÉGIES VISANT À DIMINUER L’INCIDENCE DES ERREURS MÉDICALES ET LEURS CONSÉQUENCES : CE QUI EST DÈJÀ COMMENCÉ, CE QUI PARAIT SOUHAITABLE ET QUELQUES UTOPIES131
CONCLUSION137
BIBLIOGRAPHIE139
ANNEXES145